Le truc avec l’hiver, c’est que non seulement il revient nous visiter chaque année, mais lorsqu’il passe, il nous honore de sa présence trois mois durant. Comme il est hors de question de se cloîtrer entre quatre murs et de jouer les sédentaires pour tout un trimestre, il est primordial de trouver une façon de s’amuser dehors durant la saison froide.

Voici donc quatre trucs pour s’entraîner dehors tout l’hiver!

 

1. Déjouez votre cerveau

Se décider à jouer dehors en plein hiver, c’est un peu comme sauter à l’eau : il ne faut pas trop y penser. Les trois premières minutes sont les plus désagréables à passer, mais nécessaires pour accéder à ce tourbillon de plaisir hivernal mêlé d’endorphines et de bien-être que sera votre séance d’exercice en plein air!

Ne faites surtout pas l’erreur de vous poser la question : « Devrais-je sortir dans le froid et la noirceur pour faire un effort physique ou adopter une position horizontale sur mon canapé tout enroulé dans une couverture chaude?! » NON! Soit vous ne réfléchissez pas du tout, soit vous déjouez savamment votre cerveau en lui énumérant les bénéfices d’un entraînement hivernal :

  • Prendre l’air
  • Rehausser son énergie
  • Diminuer son stress
  • Dépenser plus de calories (car le corps doit travailler plus fort pour garder une température adéquate)
  • Faire le nécessaire pour avoir droit au bien-être ressenti après une chaude douche post-entraînement

Avec cette technique, vous endormirez votre cerveau, qui se réveillera en train de profiter des plaisirs de l’hiver. Il n’aura rien vu venir.

 

2. Jouez à l’oignon

Courir sous les flocons de neige peut être très plaisant, à condition d’être bien vêtu! Habillez-vous de façon inadéquate, et votre entraînement vous laissera littéralement de glace. En effet, si vous vous habillez trop chaudement, votre sueur vous transformera en frisson ambulant. Pas assez de vêtements, et c’est la crise d’hypothermie qui vous attend!

Comment se vêtir, alors? En un mot : « COUCHES ». Tel un oignon, vous devrez porter plusieurs épaisseurs de vêtements, chacune ayant une fonction précise. Votre première couche aura comme mission de vous garder au sec en éloignant la sueur de votre corps. Choisissez donc un morceau relativement ajusté doté de propriétés absorbantes. Ensuite, vous aurez besoin d’une veste pour vous garder au chaud et présentant elle aussi, de préférence, des propriétés absorbantes. Vous pourrez la sélectionner en fonction de la température. Puis, pour bien emballer l’oignon que vous serez, couvrez le tout d’une couche protectrice. Le rôle de cette dernière étant de vous protéger des éléments, choisissez-la résistante au vent et idéalement imperméable, surtout s’il neige!

Pour déterminer le nombre de couches nécessaires et leur épaisseur, habillez-vous comme s’il faisait 10 degrés au-dessus de la température réelle. Vous aurez un peu froid en sortant, mais serez parfaitement confortable au moment de vous activer.

Pour finir, assurez-vous de couvrir vos extrémités (pieds, mains, oreilles, nez), qui seront délaissées par votre flot sanguin trop préoccupé à garder vos organes vitaux bien au chaud!

 

3. Hydratez-vous

Même si vous ne ressentez pas autant la soif qu’en pleine canicule, il est important de vous hydrater avant, pendant et après votre séance d’exercice des neiges. Eh oui, même si vous ne suez presque pas! Vous perdez aussi de l’eau par la respiration, surtout lorsque l’air est froid et sec comme en hiver. Puis, comme on ne ressent pas autant la soif, on ne peut plus se fier aux signaux du corps. Il faut donc rester prudent et se rappeler de boire!

 

4. Soyez lumineux

En plus de vous prendre pour un oignon, vous devrez également jouer les sapins de Noël. Un oignon de Noël, donc... Pourquoi? Parce qu’un oignon de Noël lumineux et voyant qui court à la noirceur est nettement plus en sécurité qu’un oignon tout de noir vêtu déambulant dans les rues sombres. Des bandes réfléchissantes sur vos vêtements pour vous garder visibles et une lampe frontale pour vous éclairer le chemin feront amplement l’affaire.

 

En suivant ces quatre recommandations, vous augmenterez vos chances de passer un hiver où plein air, exercice, plaisir et sécurité font bon ménage! Suivez malgré tout les prévisions météorologiques avec vigilance et faites attention à la glace et au froid extrême. Dans de telles conditions polaires, choisissez plutôt un entraînement qui se fait à l’intérieur et attendez les journées plus douces et ensoleillées pour jouer dehors. Bon hiver!