L’automne, c’est l’un des plus beaux moments de l’année! On rêve de longs week-ends à flâner sous les feuilles écarlates, à siroter un chai latte bouillant avec une petite laine sur le dos et à laisser mijoter lentement de bons petits plats maison. Justement, puisqu’on parle de popote, voici trois légumes de saison qui méritent une place dans votre palmarès culinaire d’automne!

Le céleri rave

Protégé par une pelure épaisse et recouvert de racines à la base, le céleri rave a une chair blanche bien croquante. Elle se savoure crue et râpée dans le classique « céleri rémoulade » français ou, par exemple, jumelée avec des carottes, de la pomme verte, des graines de tournesol, du persil et une vinaigrette à base de vinaigre de cidre et d’huile d’olive. Pour l’empêcher de brunir, ne tardez pas à enrober ce légume de vinaigrette acidulée ou d’eau citronnée!

En version cuite, pelez et faites rôtir des bâtonnets de céleri rave bien assaisonnés au four, ajoutez-en des cubes à vos soupes et ragoûts ou transformez-le en potage crémeux, en purée ou en gratin réconfortant. Ce ne sont pas les options qui manquent! Par ailleurs, à volume égal, le céleri rave cuit contient trois fois moins de calories que les pommes de terre, et son goût délicat ne laissera personne indifférent!

L’endive

L’endive possède un vécu peu banal. La légende raconte que ce légume feuillu fut « créé » par pur hasard en Belgique au milieu du XIXe siècle, lorsqu’un gentilhomme découvrit des racines de chicorée sauvage ayant l’allure de l’assemblage conique de feuilles d’un blanc jaunâtre que l’on connaît aujourd’hui. Depuis, la culture de l’endive a été perfectionnée. Or, contrairement à quasi toutes les autres plantes, l’endive pousse dans le noir!

En cuisine, ses feuilles crues créent d’exquises salades. Vous pouvez aussi associer de fines tranches d’endives à un mélange de verdure (romaine, kale, épinards, etc.) et à des fruits frais ou séchés qui équilibreront sa légère amertume. La combinaison d’endives, de pommes, de noix grillées et de vinaigrette au miel constitue un vrai régal d’automne! Vous pouvez aussi détacher une par une les feuilles de la base et les utiliser comme support pour plusieurs succulentes garnitures : mousse de saumon fumé, fromage de chèvre et fines herbes, tartare, salade d’œufs, etc. À l’heure de l’apéro, cela fait changement des bouchées de pâte feuilletée grasses et salées!

Même si on la sert plus souvent fraîche, l’endive fait aussi des merveilles en cuisson. Goûtez la recette classique d’endives gratinées au jambon ou faites-la braiser au four avec une touche au sirop d’érable. À s’en lécher les doigts!

Le panais

Cousin botanique de la carotte, le panais est un légume racine polyvalent qui se conserve facilement. Bien qu’il soit succulent servi cru en salade, apprêté en potage et en purée ou encore caramélisé au four, on se sent original d’exploiter son goût étonnamment sucré en pâtisserie. Intégrez cette racine à un gâteau aux épices garni de glaçage au fromage à la crème ou combinez-la à des pommes et du gingembre dans une recette de muffins maison! Vous pourrez alors vous sucrer le bec tout en ajoutant des fibres et plusieurs nutriments bénéfiques, comme du potassium, à votre repas.

Bref, l’automne est la saison parfaite aussi bien pour les activités en plein air que pour renouer avec le plaisir de préparer de savoureuses concoctions à partir de nos récoltes locales. Cette saison, on vous met donc au défi d’élargir vos horizons à l’aide d’ingrédients moins connus que la pomme et la citrouille!

 

Référence

Encyclopédie visuelle des aliments. QA International. Montréal : Québec Amérique; 2006. 688 pages.